Recherche tous paramètres :
Le Lys Bourbonnais immobilier :
abbayes, prieurés, presbytères et églises à vendre

Ancienne commanderie de l’ordre des Hospitaliers à vendre

Commanderie des Hospitaliers à vendre proche Jaligny (03): maison 14 pièces 280 m², dépendances, 2,77 ha

Jaligny-sur Besbre (03)
Mandat n° 1281

Vaste maison (14 pièces, 280 m²) aux cheminées monumentales; grange-étable, stabulation, poulailler, hangar, garages, parc, pièce d’eau, pêcherie, ruisseau, puits, prairies... 2,77 ha.

L’ordre des Hospitaliers choisit ce site sur la rive gauche de la Besbre pour y installer une commanderie, pile en face du château de la rive droite. Les bâtiments possèdent la forme d’implantation typique de l’ordre, dont il reste les habitations principales; mais hélas, la chapelle a subi les démolitions révolutionnaires. Demeurent, en plus des vestiges des façades (pans de bois, meneaux…) et des intérieurs, calvaire de pierre et imposante « table des morts » déposée non loin du puits central de la cour intérieure (pierre d’accueil des défunts de la communauté avant leur ensevelissement).

Le site de la fondation fut construit le long de la voie romaine dans le bas d’un ruisseau alimentant un petit plan d’eau (550 m²) avec réserve à poissons, que l’on peut pêcher et vidanger, formant ensuite une ancienne douve séparant l’habitation de la voie. Une ferme entière entourait cette base, dont il reste certaines dépendances.

Les bâtiments : formant une cour intérieure entourée des habitations et de l’imposante grange; cour bordée à l’ouest par l’ancien cimetière de la communauté devenu jardin clos.

L’habitation en T possède une façade cour ouest, tandis que la façade est, côté parc, arbore encore des fenêtres à meneaux et de jolis éléments; le pignon à pans de bois, d’origine médiévale, est du plus bel effet. Son charme attire les passants, et il figure sur de nombreux ouvrages de la région.

Ce site d’ouvrages nobles possède un charme peu commun pour une habitation rurale, pourtant en matériaux locaux (pierre calcaire locale, pans de bois de la forêt de Jaligny). Les surfaces intérieures importantes (environ 380 m² habitables) permettent l’utilisation du lieu en maison de famille. De multiples éléments préservés demeurent les témoins des époques médiévales et Renaissance. Les vestiges les plus frappants demeurent les 4 cheminées monumentales, dont trois sur colonnes et celle de l’ancienne cuisine, en arceau.
Cave voûtée : très profonde, accessible par une porte très ancienne.
Rez-de-chaussée (environ 180 m² habitables, très belles portes de chêne ouvragé) :
- une entrée donnant sur cour et parc accède aux deux plus belles pièces à cheminées monumentales originelles (belles poutres, et tomettes hexagonales à l’ancienne) :
- à gauche salle d’honneur est-ouest d’environ 40 m², ses plafonds à la française, sa cheminée monumentale à manteau de pierre, ses tomettes hexagonales, sa fenêtre à meneau
- la cuisine est-ouest (environ 25 m², meubles bois), possède de grands carreaux de pierre de lave (suit l’ancienne boulangerie et ses fours à pâtisserie et à pain)
- à droite : ancienne cuisine sud, à cheminée en arceau (environ 30 m²), devenue séjour
- puis une chambre à cheminée de pierre sur colonnettes;
Plusieurs pièces secondaires suivent ces pièces nobles au sud (décoration à revoir) :
- de nombreux sanitaires de différentes années, dont salle de bain avec douche et toilettes de plain-pied
- toilettes indépendantes avec lave-main.
Les pièces de vie donnent facilement sur les extérieurs grâces à plusieurs entrées ; les escaliers de chêne à balustre, du XIXe ou XXe siècle ont été faits en chêne.
Les diverses pièces de stockage, bien utiles, dont
- buanderie-chaufferie : puissante chaudière Buderus (années 2012) répartissant le chauffage central fuel aux deux niveaux d’habitation par radiateurs anciens principalement en fonte (bon rayonnement)
- garage en pignon sud.
Étage (mêmes surfaces): souvent en parquet de chêne droit, parfois en pin ; de même, les deux pièces les plus belles arborent chacune une cheminée monumentale sur colonnes, dos à dos (bureau, chambre), dont l’une de forme peu commune. Une série de pièces bien distribuées aussi, dont 5 grandes chambres, de nombreux lavabos et toilettes (décoration, plâtres, électricité et sanitaires à revoir).
Greniers aménagés (32 m² au sol chacun) :
- le « dortoir » sous charpente originelle à chevrons-formant-ferme, au pilier stylisé, l’une des plus belles pièces, à charpente originelle médiévale
- l’autre pièce de 32 m² possède aussi du caractère, et les greniers non aménagés des charpentes d’origine (l’une de croupe à trois pans), hautes, solides et de caractère. Des possibilités supplémentaires d’aménagement...

Classe énergétique :

Dépendances :
Au pignon nord : laiterie-boulangerie et ses deux fours, sa longue pierre d’évier.
La grange-étable hospitalière : à magnifique charpente originelle antérieure au XVIIIe siècle, cadastrée 18 X 10 m, en partie sur cave.
Plus loin, bâtiments agricoles donnant sur les prés :
- poulailler,
- bâtiment plus récent, structure bois et tuiles, augmenté à l’arrière d’un hangar fer/fibrociment.

Le parc, agrément principal des extérieurs : au-delà du bassin-réserve à poissons contigu à la pièce d’eau, un petit pont romantique traversant le ruisseau qui court, accède au parc aux multiples essences rares de grands feuillus (quelques conifères); une bambouseraie et un pré cachent des voisins.

Les terres, au nord et à l’est des bâtiments: hors sols, cour, parc, pièce d’eau et bâtiments, restent 2 ha 19 a 41 ca de prés sur un total de 2 ha 77 a 86 ca, ce qui laisse l’avantage d’une possibilité de possession d’animaux. La stabulation est accessible directement des prés alimentés par le ruisseau.

Entourée de ses terres, cour, jardin, parc, pièce d’eau, la commanderie ne subit aucun vis-à-vis, mais n’est pas isolée.

• A 5 min à pied du bourg de Jaligny-sur-Besbre, « ville d’Histoire » développée le long de la rivière Besbre, dans la Vallée de la Besbre fameuse pour ses 24 châteaux de défense contre les Bourguignons et Anglais. Après l’héroïsme de ses habitants pendant la Guerre de Cent Ans, l’élevage de dindes a remplacé les Anglais au XXe siècle… Petits commerces, pharmacie, médecin, infirmières, poste, garage, fleuriste, boucherie alimentation, librairie, salon de coiffure, bar, électroménager, hôtel-restaurant-traiteur…
Vichy, à 45 km au sud, sous-préfecture de l’Allier, ville d’eau historique de l’ancien duché de Bourbon: 25 068 habitants, son aire urbaine de 84 401 habitants. Le long de la rivière Allier, Vichy, deuxième ville la plus peuplée du département, donne aussi bien sur la Montagne bourbonnaise (vers le Forez) que sur la Limagne (vers l’Auvergne), la Sologne bourbonnaise (vers la Bourgogne) et la Forterre. Parallèle à l’ancienne N7, Vichy accède aux quatre coins de la France grâce à un réseau autoroutier très développé.
Varennes-sur-Allier, 18 km à l’ouest, chef-lieu de canton: 3 569 hab. (2015), entre Val d’Allier et Sologne bourbonnaise, possède gare ferroviaire (Clermont-Ferrand-Paris), tous commerces, en direction de Moulins, préfecture de l’Allier.
Lapalisse, 16 km au sud, chef-lieu de canton: 3 067 hab. (2015), sur le tracé de la N7 vers Roanne et Lyon.
Moulins, à 31 km au nord-ouest, préfecture de l’Allier, et capitale historique de l’ancien duché de Bourbon: 19 700 habitants, son aire urbaine de 61 346 habitants. Traversé par l’ancienne N7 et départ de l’ancienne N9, avec croisements de RCEA, Moulins accède aux quatre coins de la France.

Prix : 294 000 €

honoraires à la charge du vendeur